S’abonner / contact

Je suis Sylvain Griot,

traducteur du livre Courir Pieds Nus de Ken Bob Saxton et Roy Wallack

je mets ce blog à jour de manière sporadique,
au gré des vents et de la lente progression de ma réflexion

pour recevoir par e-mail mes fulgurances
(que j’espère chaque fois pertinentes)
abonnez-vous en cliquant sur le bouton dans le coin en bas à droite
juste sous la longue liste de mes récents articles

tarzan

contact : sylvain.griot[arobas]gmail[dot]com

8 commentaires pour S’abonner / contact

  1. Sandrine Perrin dit :

    Merci de partager les bienfaits de ta démarche. Je ne cours pas mais je commence à marcher pieds nus parce que je me suis rendu compte que ça faisait du bien. Je vais tester la position accroupie également.

    • Merci du retour, ça fait plaisir de savoir que la chose est partagée. Peu importe la course ou la marche, la sensation est ce qui importe le plus. Pour l’accroupi je crois qu’il faudra que je rédige un billet explicatif sur la posture correcte et les exercices à mettre en place pour ceux qui l’ont perdue et souhaitent la retrouver.

  2. sarah dit :

    Votre article sur la posture accroupi a fait résonance …. et me mets en joie de savoir qu’une autre personne arrive aux mêmes constats que moi…
    merci
    Ma vie professionnelle me réduit à une vie sédentaire assise qui mets mon squelette en souffrance…intuitivement je prends cette posture accroupi pour me soulager!
    Expérimentée en bivouac en montagne,au Maroc dans des contrées loin des villes,en Amazonie lors de voyages…l’absence de chaise m’a guidé vers cette posture et j’ai pu constaté le bien être lié…
    Cette posture associée à marcher nu pied plus souvent et aussi dormir à même le sol(sur une couverture ou équivalent), mon corps revit et est quasi plus en souffrance. ..
    Aujourd’hui je me prépare à changer de vie pro pour revenir à un quotidien plus juste dans tous les sens du terme. ..
    Belle suite à vous…
    Au plaisir de vous lire…

  3. thomas isabelle dit :

    Bonjour,
    Je découvre aujourd’hui ton blog, quelle joie!:-)…j’ai 57 ans et je lis enfin qqn qui me dit que c’est « bien » de vouloir être pieds nus, quelle libération!!!…enfant je me suis battue très longtemps pour rester pieds-nus et personne ne me comprenait. Mes parents ont fini par craquer en me laissant un jour aller nus-pieds à l’école…j’ai eu tant de réflexions sur place que j’ai laissé tomber!!….mes parents ont dit « ouf », enfin l’école m’avait rendu la raison!….au collège et au lycée je retirai tjs mes chaussures en cours et le grand jeu des copains c’était de donner des coups de pied dedans pour les envoyer sous le bureau du prof…etc….bref, j’ai eu un petit accident aux pieds en août cette année et ce qu’on m’a proposé comme « chaussures orthopédiques » ne me convenant pas j’ai enfin dit non pour une fois et décidé de m’occuper de mes pieds comme bon me semblerait. J’ai mis des sandales trop grandes plates avec des chaussettes imperméables pour marcher avec le gros pansement, première « libération »… 😉 j’ai cherché partout des trucs sur la libération du pied depuis ce matin et je tombe sur ce blog donc MERCI…je me suis abonnée et cela va me donner des idées pour la suite…ah oui… j’étais considérée aussi comme tarée enfant car je préférais toujours être assise par terre en lotus et j’ai fait toutes mes études par terre au grand dam de mon père qui m’avait fait un super bureau…. mais peu à peu la société m’a « conditionnée » au fil des années et j’ai fini par lâcher…sauf que maintenant que je vis seule depuis qqs mois, je me fais plaisir en libérant peu à peu mon corps, cela devient une priorité pour moi…au plaisir donc de te lire! 🙂 Isabelle

  4. Anonyme dit :

    Bonjour
    J’ai lu le livre de Ken bob et il préconise de commencer par courir sur des graviers (qui peut le plus peut le moins)et dans votre interview vous dite avoir commencer sur du bitume lisse pour votre premier kilomètre ?
    Quel est votre avis entre les 2 surfaces et sur laquelle vraiment commencer ?
    ( j’ai couru depuis 5 ans en fivefingers sur route mais souvent problème douleurs pieds et donc repos forcé pendant des mois)

    Merci beaucoup cordialement

    • Bonjour. L’idée de Ken Bob c’est de dire que plus le terrain sera difficile et plus rapidement nous mettrons en place une réponse appropriée, donc une foulée précise, délicate, décontractée et efficiente. Il a tout à fait raison.

      Néanmoins, pour certains qui ont des pieds complètement atrophiés par la chaussure, courir sur des cailloux peut s’avérer plus décourageant qu’efficace. Je ne voudrais pas décourager les gens, voilà pourquoi je dis que le goudron (rugueux de préférence) est déjà une bonne surface de rééducation. Il a deux qualités : il est dur et il est rugueux. Parce qu’il est dur, on va rapidement comprendre que ça fait mal de taper. Parce qu’il est rugueux on va rapidement comprendre que ça fait mal de frotter. Du coup la remise en question va déjà être très intéressante.

      Rien n’empêche d’intégrer du caillou, bien au contraire, mais il faut que tout ça reste un jeu, une exploration, il ne s’agit pas de passer un mauvais moment.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s